Effet Barnum et test de personnalité

L’Effet Barnum, ou “effet de validation subjective”, expliqué en infographie

L'Effet Barnum, ou quand un test personnalité semble nous correspondre !... (l'effet de validation subjective)

Connaissez-vous ce qu’on appelle “Effet Barnum” ? Croyez-vous aux horoscopes et autres tests de personnalité ?…

 

Découvrez-en plus avec notre infographie ci-dessous !

Qu’est-ce que l’effet Barnum ?

Les tests de personnalité des magasines, horoscopes, numérologie, graphologie sont autant d’outils qui interpellent les personnes et semblent parfois, à ce qu’elle sen disent, leur correspondre.

Les études scientifiques prouvent pourtant que ces outils là sont inefficaces pour évaluer la personnalité de quelqu’un, ils ne restent que des supports ludiques. Le chercheur américain Forer nomme « l’Effet Barnum » la tendance que les individus ont à accepter pour acquises, précises et sensées de vagues suppositions extraites d’un test comme une description juste d’eux mêmes.

Pour s’en assurer, il conduit en 1949 une expérience auprès de ses propres étudiants.

L’expérience du Professeur Forer

Sous couvert d’étudier les mécanismes de la personnalité, le Professeur Forer fait passer à toute sa promotion un test de personnalité. Sans les en avertir, il jette les résultats, puis reproduit mot pour mot un texte extrait de la rubrique Astro d’un journal. Une semaine plus tard, il remet individuellement ce texte à chacun comme étant son propre résultat au test. Aucun étudiant n’est informé qu’ils ont tous eu le même compte rendu.

Voici ce que dit le texte :

« Vous avez besoin d’être aimé et admiré, et pourtant, vous êtes critique avec vous même. Vous avez certes des points faibles dans votre personnalité, mais vous savez généralement les compenser. Vous avez un potentiel considérable, que vous n’avez pas tourné à votre avantage. A l’extérieur vous êtes discipliné et vous savez vous contrôler, mais à l’intérieur, vous tendez à être préoccupé et pas très sûr de vous-même. Parfois, vous vous demandez sérieusement si vous avez pris la bonne décision ou accompli ce qu’il fallait. Vous préférez une certaine dose de changement et de variété, et devenez insatisfait si l’on vous entoure de restrictions et de limitations. Vous vous flattez d’être un esprit indépendant et vous n’acceptez l’opinion d’autrui que dûment démontrée. Vous pensez qu’il est maladroit de se révéler trop facilement aux autres. Par moments, vous êtes extraverti, bavard, sociable, tandis que d’autres moments, vous êtes introverti, circonspect et réservé. Certaines de vos aspirations tendent à être assez irréalistes ».

Pour évaluer la pertinence du texte comme reflet de leur personnalité, le professeur demande au groupe de noter leur impression sur une échelle de 1 à 5. Surprise de Forer : les étudiants sont d’accord avec cette description en accordant la note moyenne de 4.2/5… !

Cette expérience a été conduite plusieurs fois par différentes équipes, avec toujours les mêmes niveaux de résultat. Ainsi en 1963 par exemple, trois scientifiques Ulrich, Strachnick et Stainton utilise le même mode opératoire : sur 57 personnes, 53 estiment que la description rendue est parfaitement juste. Pourtant, une fois révélée l’expérience et la similarité du texte pour tous, certains persistent à penser que cette description leur correspond. Une des personnes est même allée dire à l’équipe : « je crois que dans mon cas, cette interprétation s’adapte individuellement, car il y a beaucoup trop de facettes qui me correspondent pour cela puisse être une généralisation ».

Comment analyser cela ?

Deux scientifiques, Dickso et Kelly, en exploitant l’ensemble des recherches liées à l’effet Barnum formule les thèse suivantes :

  • L’individu est sensible à la flatterie, au discours valorisant.
  • Il perçoit le plus souvent dans une analyse ce qui l’arrange : les points forts sont plus souvent acceptés que les traits désavantageux.
  • L’effet Barnum comporte le danger de trouver pertinent n’importe quelle descriptions hasardeuses ou vagues de notre personnalité, si tant est qu’elles soient considérées comme positives et valorisantes. Les scientifiques rappellent que les seuls tests pouvant mesurer des traits de personnalité sont ceux construit avec rigueur et utilisés par les psychologues, et qu’ils ne sont pas vendus dans le commerce.

Serge Ciccotti « 150 petites expériences de psychologie pour mieux comprendre nos semblables ». Dunod

Effet Barnum : faites le test !

L’effet Barnum consiste en notre tendance à voir dans un événement, un phénomène, une analyse, etc., ce que nous désirons voir, ce qui nous convient. Une fausse description de notre personnalité peut nous paraître précise et spécifique alors qu’elle est vague et qu’elle peut s’adapter à de nombreux sujets. En ce qui concerne l’astrologie l’effet Barnum peut être défini comme un penchant à accepter comme pertinent un thème qui ne nous correspond pas. On rencontre cet effet dans la graphologie et dans bien d’autres domaines.

Avec un test très simple, il est possible de participer à une expérience qui donnera en cas de réussite une idée de l’effet Barnum. Il faut absolument suivre les indications à la lettre, il ne faut pas écrire n’importe quels noms ou prénoms mais de préférence des noms de personnes que l’on connait.

Réalisation du test

Puis écrire le plus spontanément possible en suivant de haut en bas :

Ecrire les chiffres de 1 à 11 dans une colonne descendante.

– A côté des chiffres 1 et 2, écrire un nombre au choix
– A côté des chiffres 3 et 7, inscrire le nom d’une personne du sexe opposé
– A côté des chiffres 4, 5 et 6 écrire le nom de n’importe qui (ami, famille, etc.)
– Ecrire quatre titres de chanson en 8, 9, 10 et 11 (une seule chanson à la fois)

Résultat du test

– La personne nommée en place 3 est celle que vous aimez
– Celle que l’on trouve en place 7 est une personne que vous appréciez beaucoup mais que vous ressentez comme problématique.
– Vous tenez beaucoup à la personne mise en position 4.
– La personne mise en place 5 est une personne qui vous connaît bien.
– La chanson n° 8 est celle qui s’associe avec la personne en 3.
– Le titre placé en 9 est la chanson pour la personne en 7.
– La chanson donnée en 10 est celle qui en dit le plus sur votre état d’esprit.
– La chanson placée en 11 est celle qui révèle vos sentiments par rapport à cette aventure bizarre qu’on appelle la vie.

Ce test n’est pas probant à tous les coups mais on obtient parfois des résultats étonnants (jusqu’à 10 réponses “justes” sur 11 dans certains cas).

Explication

Ne soyez pas trop déçu, ce petit jeu n’a évidemment aucune valeur. Il illustre simplement à quel point nous arrivons à interpréter des informations vagues et floues (les résultats du test) et à leur donner du sens. Nous sommes capables, à partir de suppositions incohérentes, d’accepter des interprétations sur nous-mêmes et de trouver en plus qu’elles ont du sens. Avec ce test, le résultat peut être convaincant car les données que nous fournissons viennent d’impulsions psychologiques plus ou moins conscientes.

Plusieurs des phrases que nous venons de lire dans ce test sont en fait très vagues : “une personne que vous appréciez beaucoup”, “que vous ressentez comme problématique”, etc.

Il est possible de créer une “étude” astrologique de personnalité dans laquelle chacun se reconnaîtra quelle que soit sa date et son lieu de naissance. Ce genre d’étude passe-partout nous trompe parce qu’elle compense nos défauts par des qualités, ces dernières étant suffisamment valorisantes pour que l’ensemble soit acceptable.

Pour aller plus loin :

Comments are closed.