Le management de transition, une pratique à la mode

Management de transition - une pratique à la mode


Qu’est-ce que le management de transition ?

 

Le management de transition est apparu dans les années 70 aux Pays-Bas sous le nom « Intérim Management ». Très répandu en Angleterre, dans le nord de l’Europe, le marché du management de transition est en forte croissance en France depuis les années 2000.

 

Concrètement, comme ça marche ?

 

Le management de transition consiste à faire appel à un dirigeant expérimenté pour prendre la tête d’une société ou d’une direction opérationnelle dans l’objectif d’opérer des changements afin de gagner en performance. Il s’agit d’une solution à l’efficacité avérée, de plus en plus prisée par les entreprises. Revenons sur son fonctionnement concret, sa mise en place au sein d’une organisation et ses bénéfices.

 

Très expérimenté, le manager de transition est immédiatement opérationnel et se consacre totalement à la mission qui lui est confiée.

 

Cette mission peut être de différentes natures, et notamment :

 

  • Gestion d’une crise
  • Restructuration de l’entreprise
  • Développement d’un service ou d’une activité

Comment se déroule une mission de management de transition ?

 

Le manager de transition mandaté par les actionnaires ou les dirigeants de l’entreprise va résoudre une crise ou conduire un projet d’envergure en occupant une fonction stratégique. Mais quelles sont les étapes de la mission du manager de transition ?

 

  • Son intervention est ponctuelle : l’entreprise ne recrute pas un salarié, elle a simplement recours à une ressource extérieure ultra qualifiée qui va mettre son savoir-faire, son expérience, ses qualités humaines et son objectivité au service de l’intérêt général de la société.
  • Il est immédiatement opérationnel : en quelques jours, il prend ses marques au sein de l’entreprise, en commençant par définir les enjeux de son intervention qu’il valide avec les équipes.
  • Il est encadré par un directeur de mission : chaque mois, le directeur de mission et le manager de transition font un point avec l’entreprise cliente sur l’avancement du projet. Les freins éventuels sont ainsi levés.
  • Il est engagé jusqu’au bout de la mission : il fédère les équipes et s’assure du passage de témoin. Le manager de transition participe en effet activement à l’intégration de son successeur.

doigt-appuyant-sur-une-icone-rouge_1232-178

Quelles sont les missions du manager de transition ?

 

Un manager de transition est toujours l’homme ou la femme de la situation, peu importe le cadre de la mission. Il peut intervenir à tous les niveaux de l’organisation et dans tous les secteurs d’activité :

  • Direction générale
  • Industrie
  • Finance
  • Ressources humaines
  • Direction des achats
  • Logistique

 

L’image du manager de transition a considérablement évolué ces dernières années. Celui qui a longtemps endossé le rôle de « Cost Killer » est devenu un véritable acteur du changement au sein de l’entreprise. Le métier s’est ouvert à d’autres champs d’application. Le management de transition est la solution adéquate notamment pour :

  • Renforcer les compétences d’une équipe
  • Restructurer une organisation
  • Redresser une situation
  • Dynamiser la croissance
  • Améliorer la performance opérationnelle
  • Accroître les performances financières et les résultats

Aujourd’hui, la majorité des missions sont ainsi consacrées à la transformation des organisations pour l’essentiel liée à des événements tels qu’un changement d’actionnaires, une fusion, un « carve out » ou encore la gestion d’un projet isolé (lancement d’un nouveau système d’information, construction d’une usine, mise en place d’un plan de communication…).

 

Chaque mission est unique et s’inscrit dans une durée limitée. En général, elle varie en moyenne entre 6 et 18 mois.

 

Mobile, le management de transition se déplace dans toute la France, mais aussi à l’international, en fonction des besoins de l’entreprise.

 

En bref, le périmètre d’intervention des managers de transition se veut aussi large que la multitude des fonctions que nous rencontrons dans l’entreprise. Entre libéralisation du marché de l’emploi et mutation des modes de travail, le management de transition offre, en outre, une alternative pertinente et complémentaire aux nouveaux besoins de flexibilité des entreprises.

 

En effet, le management de transition s’éloigne des modes classiques de recrutement à la fois trop longs, et peu adaptés à des besoins immédiats et hautement stratégiques.

Quels sont les bénéfices pour une entreprise ?

 

Un manager de transition crée de la valeur. Il va réaliser la mission qui lui est confiée tout en élaborant des recommandations pour faire progresser l’environnement social, humain et managérial de l’entreprise.

 

Être accompagné par un tel spécialiste n’a pas de prix ! Au sens figuré du terme, car en effet, le coût de son intervention peut être un frein pour les entreprises de plus petite taille. Cependant, le nombre de jours d’intervention reste modulable en fonction des besoins et à ce coût est à mettre au regard du retour sur investissement obtenu.

Une profession en devenir !

 

De toute évidence, la flexibilité peut avoir un surcoût, mais le ROI de ces missions représente bel et bien aujourd’hui en moyenne 10 fois l’investissement. Et ce surdimensionnement des experts n’y est pas pour rien : elle est la garantie d’une prise en main opérationnelle rapide et efficace des enjeux de sa mission. Reposant sur un sourcing ultra qualifié, la sélection des managers demeure par ailleurs un métier à part entière, sur un marché des cadres dirigeants qui frôle le plein emploi !

 

De fait, recruter des personnalités qualifiées, disponibles immédiatement et, qui plus est, sur des missions courtes, relève actuellement du challenge. Car c’est bien ici que réside l’atout majeur de cette profession, en pleine construction : miser sur des cadres de haut vol, car très expérimentés et davantage concentrés sur la valeur ajoutée de la mission que sur d’anciens schémas de gestion de carrière. La conséquence : une profession qui fleurit, se structure, voire rajeunit, comme un écho à une société chaque jour plus en demande de flexibilité comme de liberté d’agir…

source : managersenmission.com, lesechos.fr,

Partagez ce contenu :

Comments are closed.