Réussir le processus d’onboarding

L’onboarding correspond à la période d’intégration d’un nouveau collaborateur. C’est une étape importante pour lui, comme pour l’entreprise.

Réussir le processus d’onboarding

L’onboarding correspond à la période d’intégration d’un nouveau collaborateur. C’est une étape importante pour lui, comme pour l’entreprise. En contexte exceptionnel comme celui que nous connaissons avec la crise sanitaire, il reste important de s’investir pleinement dans le processus : car à distance, plus qu’en présentiel, le collaborateur doit se sentir intégré.

Extrait du module de formation Accueillir un nouveau collaborateur, qui aide les managers dans le processus d'onboarding

Image issue de notre module “Accueillir un nouveau collaborateur”

Qu’est-ce que l’onboarding ?

L’onboarding vient de l’anglais « embarquement » et désigne les actions mises en place par une organisation pour l’intégration d’un nouveau collaborateur. C’est donc le processus qui suit la période de recrutement.

L’onboarding est propre à chaque organisation. Généralement, il comprend :

  • La présentation du collaborateur dans chaque service
  • La visite de l’ensemble des locaux
  • Un livret d’accueil informatif sur l’organisation
  • Des rendez-vous réguliers durant la période d’essai
  • L’attribution d’un « référent », comme un collègue « parrain »
  • Et pourquoi pas un pot d’accueil 😊

Pourquoi l’onboarding est-il si important ?

Bien souvent, l’attention que porte l’organisation au candidat pendant la phase de recrutement va l’aider à concrétiser son envie d’y travailler. Il est alors essentiel de lui donner envie d’y rester !

Selon une étude menée par Welcome To The Jungle en 2020, 33% des employés savent après leur première semaine s’ils souhaitent rester ou pas dans leur nouvelle entreprise. L’onboarding est donc le moment-clé qui va déterminer la rétention à long terme, ou non, du collaborateur. C’est aussi l’occasion pour lui de créer une relation solide avec ses collègues, et de s’approprier rapidement son environnement de travail !

Car, dans le cas contraire, si le collaborateur se sent délaissé, négligé, alors cela favorisera son départ précipité. Les efforts déployés en amont lors du processus de recrutement auront donc été en vain… En 2018, selon une étude de l’agence de recrutement Easyrecrue, 1 collaborateur sur 5 a envisagé de quitter dès le premier jour l’entreprise qu’il venait d’intégrer. Et ce, en raison d’un accueil défectueux sur les plans humain, administratif ou matériel…

D’où la nécessité de soigner les premières impressions…

« On se souvient toujours de la première heure passée dans l’entreprise, un collaborateur a plus tendance à rester en poste quand les premiers contacts sont agréables »

Brigitte Aubine, DRH du réseau Finaxim, pour le site de recrutement Monster

Image issue de notre module “Pratiquer le feedback continu”

L’onboarding à distance : un challenge

Intégrer un nouveau collaborateur est donc un exercice aussi important que délicat.

Imaginez alors le faire à distance… Sans surprise, cela se révèle être un challenge plus corsé !

Pourquoi ? Car, quand « se voir » est perçu comme une condition de proximité, il est d’autant plus nécessaire de créer des liens ! D’avoir une connexion forte, de développer un sentiment d’appartenance, pour que le nouveau recruté soit rassuré et motivé à l’idée de contribuer à un projet collectif.

En 2020, selon la même étude Welcome To The Jungle citée précédemment, 1 nouveau recruté sur 5 a jugé son processus d’intégration de « mauvais ou très mauvais » au sein de son entreprise.

Aussi, 1 salarié actuel de l’entreprise sur 2 estime ne pas être suffisamment informé sur les derniers collaborateurs ayant rejoint ou quitté son entreprise. Et 63% d’entre eux souhaites être davantage informés sur ce sujet.

Des volontés à prendre en compte par les entreprises et notamment les services RH, pour mettre en valeur le recrutement et l’intégration des nouveaux collaborateurs qu’importe le contexte !

3 conseils pour réussir l’onboarding

  • Anticiper l’arrivée du collaborateur

Il s’agit de s’occuper de certains points, pourtant simples, mais essentiels en amont : résoudre les questions logistiques et techniques, prévoir l’installation du poste du collaborateur, définir sa première mission ou son premier objectif, etc…

  • Préparer l’équipe

Il s’agit de parler de l’arrivée de ce nouveau collaborateur à l’équipe, en présentant son profil, les missions qu’il aura, etc… Car accueillir un nouveau collègue n’est pas toujours si naturel pour l’équipe ; certains peuvent se poser des questions ou avoir souhaité ce poste. C’est peut-être donc l’occasion de fédérer l’équipe autour d’un projet collaboratif : préparer un support d’accueil interactif, organiser un mini-événement…

  • Accompagner l’intégration

Une fois le recrutement terminé, pour ne pas relâcher l’attention, on peut mettre en place un suivi régulier, tant formel (des entretiens pour faire le point) qu’informel, pour ajuster le plan d’actions et d’intervenir rapidement si cela est nécessaire.

En bref, à distance, comme en présentiel, l’onboarding est le point final à une expérience candidat réussie !

Pour aller plus loin :

Découvrez notre module de formation Accueillir et intégrer un nouveau collaborateur

 

Découvrez également pourquoi l’espace de travail contribue au bien-être des salariés

Comments are closed.